Accueil

Mohammed TALEB
(lesingulieruniversel@yahoo.fr)
écrit dans
LE MONDE DES RELIGIONS



Mohammed TALEB
(lesingulieruniversel@yahoo.fr)
écrit dans
LE MONDE DES RELIGIONS




LE MESSAGE RETROUVÉ
de Louis Cattiaux




EL MENSAJE REENCONTRADO



Le Message Retrouvé
de Louis Cattiaux
réédité en espagnol
aux éditions HERDER, 2011.

*****

DIE WIEDERGEFUNDENE
BOTSCHAFT




Le Message Retrouvé
de Louis Cattiaux
en allemand
aux éditions HERDER, 2010.

*****

A MENSAGEM REENCONTRADA



Le Message Retrouvé
de Louis Cattiaux
en Portugais
aux éditions MADRAS, 2005.

*****

EL MISSATGE RETROBAT



Le Message Retrouvé
de Louis Cattiaux
en Catalan
aux éditions AROLA, 2005.

*****

IL MESSAGIO RITROVATO



Le Message Retrouvé
de Louis Cattiaux
en Italien
aux éditions MEDITERRANEE, 2002.

*****

FRAIS D'ENVOI GRATUITS POUR TOUS NOS LIVRES EN BELGIQUE


*****

Les Éditions BEYA consacrent leurs publications et recherches aux textes, symboles, mythes et images de l’hermétisme et des grandes traditions en mettant en évidence leur origine commune.

NOUS INVITONS NOS LECTEURS À RÉAGIR À NOS PUBLICATIONS, ARTICLES, TEXTES DE CONFÉRENCE etc. À L'ADRESSE  :
info@beyaeditions.com




JUIN 2014

LA CLEF DE TOUTE LA PHILOSOPHIE CHIMISTIQUE
et
COMMENTAIRES SUR TROIS TRAITÉS DE PARACELSE

de
Gérard
DORN

Gérard Dorn (c. 1530 - 1584) était non seulement un traducteur et défenseur du célèbre Paracelse (1493 - 1541), mais aussi un auteur hermétique, un philosophe et un alchymiste de première importance.

« Un très grand nombre de choses se cachent à présent de nous, qui étaient très familières à nos anciens Pères ». Pourquoi ? Parce que ce qu’on appelle un peu improprement les sciences occultes sont, en réalité, les sciences de l’occulte, c’est-à-dire la connaissance de ce qui est caché aux yeux charnels.

Les lecteurs attentifs et sincèrement désireux de s’enquérir de la lumière de la nature se délecteront de ces traités, traduits ici pour la première fois en français :

– La Clef de toute la philosophie chimistique ; – Commentaires sur L’Aurore des philosophes, sur Le Trésor de tous les trésors, et sur L’Économie minérale de Théophraste Paracelse.

« Avant d’en venir au premier degré de la philosophie, j’ai pensé qu’il fallait rappeler aux disciples d’implorer l’aide divine et de faire ensuite preuve d’une extrême diligence pour se préparer à recevoir une telle grâce. Ce traité-ci ne disserte que de cette disposition, alors que la grâce qui vient d’en haut, il faut la demander au donateur des lumières, Dieu Excellent Très-Grand. »

« Tu n’as aucune raison de te plaindre de moi si tu n’obtiens aucun résultat ni dans la vraie philosophie métaphysique ni dans la naturelle et la chimique. Je t’ai en effet éclairci très ouvertement tout ce que d’autres avaient rendu obscur. »



FÉVRIER 2014

LE VERBE
QUI
FAIT DES
MERVEILLES

de
Jean
REUCHLIN

Jean Reuchlin naît en 1455 à Pforzheim. Il étudie le latin, le grec, l’hébreu, ainsi que le droit. Hôte de Laurent de Médicis, il se lie d’amitié avec Ficin, Landini, Politien, Pic de la Mirandole. Il est reçu par l’empereur Frédéric iii et par le futur empereur Maximilien ier. À partir de 1509, en défendant la littérature traditionnelle juive, Reuchlin est victime de multiples attaques qui culminent dans une citation à comparaître devant le tribunal de l’Inquisition. Ce n’est qu’en 1520 que l’affaire connaît pour lui un heureux dénouement. Il meurt en 1522.

Le De Verbo mirifico date de 1494. Reuchlin y relate, en trois livres, une discussion amicale qui s’étend sur trois jours et à laquelle participent trois personnes : le païen Sidonius, le juif Baruchias et le chrétien Capnion, qui n’est autre que Reuchlin lui-même. Le débat porte sur la notion de « science », sur les mots, noms ou paroles magiques, aux effets miraculeux, en particulier sur les mots hébreux sacrés, enfin sur les mystères du Verbe, de la Trinité, du Christ et du nom de Jésus.

On trouvera dans le De Verbo mirifico un témoignage révélé, c’est-à-dire revoilé, de la scientia perennis, appuyé d’une connaissance précise des textes des philosophes grecs, de la littérature cabalistique juive, des commentaires des Pères, et bien sûr des Saintes Écritures. Reuchlin cherche avant tout à mettre en évidence, d’une manière qui force l’admiration, l’unité profonde qui se dégage des différents types d’enseignements, d’écrits et d’écoles suscités par les Maîtres du savoir. On ne trouvera chez lui aucune trace de sectarisme, voire de christianisme faussement triomphateur. La vérité se trouve nécessairement partout où elle a été communiquée, quel qu’en soit le mode d’expression.



SEPTEMBRE 2013

DÉFENSEURS
du PARACELSISME :

DORN
DUCLO
DUVAL


Stéphane Feye (Éd.)


Le succès de Paracelse – Dorn – Trithème encourage les éditions beya à poursuivre la voie annoncée de renouveau des études « paracelsiques ».

Nous offrons ici la traduction française de trois traités apologétiques rédigés en latin, dont les auteurs sont contemporains (décédés à la fin du xvie siècle) :

L’Avertissement à Éraste de Gérard Dorn ;
L’Apologie de l’argyropée et de la chrysopée contre Thomas Éraste de Gaston Duclo ;
La Vérité et l’ancienneté de l’art chimique de Robert Duval.

Nous affirmons que, sous leurs formes pourtant très diverses (polémique, juridique, érudite), les trois ouvrages se complètent admirablement et révèlent, de plus, de véritables philosophes.

Les lecteurs, tant les avertis que les néophytes, se verront préciser les notions fondamentales de l’éternelle science sacerdotale, de la sainte alchimie jusqu’à la transmutation métallique, en passant par les grands poètes et les prophètes de tous les temps.



AVRIL 2013

THE
COLLECTED
LETTERS
OF
LOUIS CATTIAUX


Les ÉDITIONS BEYA ont l’honneur d’offrir aux lecteurs anglophones la première édition en anglais du Florilège épistolaire de L. Cattiaux (paru en français dans R. Arola, Croire l’incroyable ou l’ancien et le nouveau dans l’histoire des religions, Beya Éditions, juin 2006, Belgium), sous le titre de The Collected Letters of Louis Cattiaux, éd. Beya, avril 2013.

Cet ouvrage est disponible sur www.amazon.com, où l'internaute aura l’option de feuilleter virtuellement le livre grâce à l’outil «Look Inside». Cette édition est agrémentée d'un épilogue présentant deux études sur l’oeuvre maîtresse de Louis Cattiaux: Le Message Retrouvé. La première étude est intitulée «L’extraordinaire message prophétique de Louis Cattiaux» d’Emmanuel d'Hooghvorst; la deuxième: «Louis Cattiaux, le méconnu» de Charles d’Hooghvorst. L’ouvrage est illustré de 35 reproductions en couleur et 7 en noir et blanc.

Entre les années 1980 et 1994, des extraits choisis de lettres de Louis Cattiaux à ses amis se sont succédé sans interruption dans la revue belge «Le Fil d’Ariane» sous le titre de Florilège cattésien. Nous les présentons ici en respectant l’ordre qu’Emmanuel d’Hooghvorst jugea opportun de leur attribuer lorsqu’il en fit la sélection. Celle-ci regroupe les extraits les plus intéressants quant à leur teneur philosophique et initiatique.

Le Florilège cattésien est un recueil de fleurs épistolaires de Louis Cattiaux, dont le message, comme le précise leur compilateur, porte toujours sur l’Art et le Grand Œuvre alchymiques.

Lorsque Emmanuel d’Hooghvorst présentait cette sélection en 1980, il s’adressait, aux lecteurs du Message Retrouvé de Louis Cattiaux, car il considérait explicitement ces lettres comme un complément du livre. Une introduction à ce Florilège pour le lecteur d’aujourd’hui se doit donc d’analyser le lien étroit qui l’unit au Message Retrouvé. Cette relation cache bien davantage qu’il n’y paraît. On y trouve une histoire insolite et surprenante, comme un miracle survenu au cœur du xxe siècle.

Cependant, ce Florilège peut également être le point de départ pour accéder au Message Retrouvé, une sorte de raccourci naturel qui conduit à sa lecture et à sa compréhension. Il s’imbrique parfaitement dans Le Message Retrouvé, il est son complice, un ami intime et fidèle. Mais il convient de se demander pourquoi attacher tant d’importance à cette relation. Un bref aperçu des événements nous aidera à mieux comprendre la merveilleuse aventure qui a environné l’apparition du Message Retrouvé.

Cattiaux a entretenu avec un groupe d’amis passionnés par son œuvre, une intense relation personnelle ; certains d’entre eux n’habitaient pas Paris, ce qui justifia une relation épistolaire suivie. S’ils s’écrivaient presque quotidiennement, c’était pour partager leur interêt pour les mystères contenus dans les versets du Message Retrouvé. Ce sont ces lettres qui sont à l’origine du Florilège que le lecteur tient dans ses mains.

Dans Le Message Retrouvé, Cattiaux a recueilli son inspiration essentielle et substantielle, mais quelque chose de cette force créatrice apparaît également dans ses lettres. Elles seront certainement utiles à plus d’un chercheur sincère qui croit l’incroyable, et l’aideront à franchir le seuil du Message Retrouvé, à entrer dans ses salles pour partager les mets des dieux.


DÉCEMBRE 2012

PARACELSE
DORN
TRITHÈME

Caroline Thuysbaert (Éd.)


S’il y a une lumière en nous, c’est que Dieu l’y a placée, et non quelque maître terrestre. Si donc Dieu a mis en nous cette lumière, il fera aussi qu’elle se manifeste, qu’elle brille et que voient clair, par elle, ceux qui souhaitent être éclairés. (Paracelse)

Le présent volume met en relief la parenté entre l’alchimie et le mystère de la création, tant du monde que de l’homme, au travers de la doctrine de Paracelse, de son maître Trithème et de son disciple Dorn. On y retrouve la trace des vrais fils d’Hermès.

Le lecteur découvrira, côte à côte, l’exégèse alchimique du premier chapitre de la Genèse, une lecture explicative, ligne par ligne, de la fameuse Table d’Émeraude d’Hermès, texte fondamental de l’alchimie, des recettes alambiquées, une théorie philosophique sur les liens entre la pensée, l’esprit et l’âme.

- Quatre œuvres maîtresses de Gérard Dorn (c. 1530-1584) :

La Lumière physique de la nature
La Monarchie physique
Le Recueil de chimie paracelsique sur les transmutations des métaux
La Généalogie des minéraux


- Les Secrets de la création attribué à Paracelse (1493-1541)

- Quelques lettres choisies de la correspondance de Trithème (1462-1516)

Tous ces textes sont publiés pour la première fois en français. L’ouvrage se termine par une étude historique sur la vie de Paracelse.

Puisse cette édition participer au renouveau hermétique souhaité à la fin du XXe siècle par un disciple de l’ART !


SEPTEMBRE 2012

QUESTIONS HOMÉRIQUES

Physique et
métaphysique chez
Homère

Hans van Kasteel


Les commentaires sur le grand Homère sont légion, cependant très inégaux en qualité. Les débordements littéraires et superficiels ont achevé de transformer jusqu’à nos jours sa momie pour en faire le splendide ornement de salon que nous connaissons.

Selon Anatole France, « à l’heure actuelle, nous n’entendons pas un seul vers de l’Iliade [...] dans le sens qui y était attaché primitivement ». Qui se souvient encore de la définition de Rabelais : « Homère, père de toute philosophie » ?

« Il faut donc envisager dans les ouvrages d’Homère [...] un sens hiéroglyphique ou allégorique, qui voile les plus grands secrets de la physique et de la nature. Les seuls philosophes naturalistes, et ceux qui sont au fait de la science hermétique par théorie bien méditée, ou par pratique, sont en état de le comprendre. Ils admirent dans ses ouvrages mille choses qui les frappent et les saisissent d’admiration, pendant que les autres les passent et n’en sont point touchés. » (A.-J. Pernety)

Seul est habilité à commenter valablement le texte d’Homère celui qui a saisi la vérité cachée derrière les dires menteurs de sa mythologie.

« Il s’agit le plus souvent d’un enseignement d’ordre physique, et Proclus, définissant l’interprétation allégorique, déclare que “l’on y fait des phénomènes physiques l’objet dernier des significations cachées dans les mythes”. Mais la théologie y trouve aussi sa place. » (J. Pépin)

Le lecteur trouvera, dans le présent ouvrage, un très large éventail des commentaires les plus intéressants sur l’œuvre d’Homère, principalement orientés vers le sens physique et théologique de ses poèmes.

En empruntant à Porphyre, pour intituler ce florilège, l’expression « questions homériques », nous entendons lui rendre son titre de noblesse. Il ne s’agit pas tant de savoir si l’Iliade et l’Odyssée sont l’œuvre d’un seul poète ou de plusieurs, ni si le nom d’Homère s’applique à un personnage historiquement existant ou non, que de percevoir l’intention de l’auteur dans tel vers ou tel passage.


MARS 2012

PHYSICS
AND METAPHYSICS
OF PAINTING
(essay)
by Louis Cattiaux


Les ÉDITIONS BEYA ont l’honneur d’offrir aux lecteurs anglophones la première édition en anglais de l’essai sur la peinture de L. Cattiaux, sous le titre de Physics and Metaphysics of Painting.
Cet ouvrage est désormais disponible sur le site Amazon.com, où l'internaute aura l’option de feuilleter virtuellement le livre grâce à l’outil «Look Inside». Cette édition est agrémentée d'une série de 15 reproductions en couleur de ses tableaux ainsi que d'une série de 24 reproductions en noir et blanc de ses dessins destinés à illustrer les 12 premiers livres de son Message Retrouvé (publié dans L. Cattiaux, (Œuvres complètes) Art et Hermétisme).

En 1946, L. Cattiaux se mit à rédiger l’ouvrage Physique et Métaphysique de la Peinture (édité en français dans Louis Cattiaux (Œuvres complètes) Art et Hermétisme. C’est à cette même époque qu’il publie à compte d’auteur, les 12 premiers livres de son œuvre majeure Le Message Retrouvé,
qui est l’aboutissement de toute sa quête. Il n’est d’ailleurs pas possible, sans la lecture, ou plutôt sans la méditation de celui-ci, d’approcher vraiment son œuvre picturale ou ses autres écrits. Ainsi la magie des formes et des couleurs de ses tableaux nous attire et nous invite à nous contempler dans ces miroirs au langage subtil, de même que le poids de ses paroles nous aimante mystérieusement et réveille en nous d’antiques souvenirs.

Puisse cette édition de Physics and Metaphysics of Painting ouvrir les yeux de nos contemporains sur l’œuvre extraordinaire d’un Artiste visité par la Muse, et donc traditionnellement relié.




LE MESSAGE RETROUVÉ
de Louis Cattiaux
(format de poche)

Voici réédité pour la 18 ème fois cet ouvrage qui constitue un pilier incontournable de l’hermétisme (pour reprendre le terme utilisé par René Guénon) du XX ème siècle. Il a fallu 54 ans pour que l’œuvre maîtresse de Louis Cattiaux soit connue et reconnue. Emmanuel d’Hooghvorst écrivait: « Quels sont les lecteurs qui sauront y discerner un savoir d'unité aussi ancien que l'humanité traditionnelle...? »

1 VOLUME (hors collection), format 10x13, 417 pages
ISBN : 978-2-9600575-0-8, 15 euro
COUVERTURE : souple, cousue, avec rabats
ICONOGRAPHIE : illustration en noir et blanc : 1

Informations sur Le Message Retrouvé de Louis Cattiaux

[ Collection Beya ]




Revue digitale VIA HERMETICA 6 consacrée à l' ASTROLOGIE.

THE MESSAGE REDISCOVERED

THE MESSAGE REDISCOVERED Louis Cattiaux


EL MENSAJE REENCONTRADO Louis Cattiaux
[ Agotado ]